L’ANRS : "Agence autonome de l’Inserm"

20 Janvier 2012
1 046 lectures
Notez l'article : 
0
 
anrs_v.png

L'ANRS a changé de statut. Depuis le 1er janvier 2012, elle a cessé d'exister sous forme de groupement d'intérêt public (GIP) et est devenue une agence autonome au sein de l'Inserm (Institut national  de la santé et de la recherche médicale). Dans un communiqué commun, les deux agences rappellent que l'ANRS "continuera à recevoir son budget (39 millions d’euros en 2011) du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et également du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Elle garde son autonomie et sa capacité de mobiliser les équipes sur des thématiques prioritaires de recherche sur le VIH et les hépatites ainsi que de financer les laboratoires, après évaluation par ses instances scientifiques, quelle que soit leur appartenance administrative (CNRS, Inserm, Institut Pasteur, hôpitaux…), au Nord comme au Sud". Bref, rien ne change. Le professeur Jean-François Delfraissy a été confirmé à son poste et il est donc nommé, au sein de l’Inserm, directeur de l’ANRS, poste qu’il occupe depuis juillet 2005. "L’ANRS, en devenant agence autonome de l’Inserm va nous permettre de mieux coordonner l’ensemble de nos collaborations dans le champ des maladies infectieuses d’une part, de bénéficier d’autre part de la qualité de son expérience avec le milieu associatif et de ses relations avec les pays du Sud", explique, dans le communiqué, le professeur André Syrota, Président directeur général de l’Inserm.

 

Commentaires

Portrait de Ouhlàlà

Ça, c'est pour le mauvais esprit.

Sinon, et l'ANAES dans tout ça ?