L’AP-HP va devoir se serrer la ceinture

20 Juillet 2018
1 306 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) doit économiser 40 millions d'euros de plus que prévu en 2018… alors que son déficit se chiffre déjà 199 millions d'euros, indique l’AFP. Résultat ? Les Hôpitaux de Paris vont devoir sérieusement se serrer la ceinture… alors qu’ils sont déjà sous tension. Cela devrait donc se traduire notamment par une "stabilité" des dépenses de personnel de l'AP-HP. L'année a mal commencé pour l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui a réalisé "une activité inférieure à l'objectif initial à la fin du premier trimestre", au point de baisser sa prévision de croissance pour 2018 "à 1,5 % au lieu de 2,5 %", selon la nouvelle version du budget prévisionnel présentée le 28 juin en conseil de surveillance. Le déficit a  atteint 199 millions d'euros pour le budget principal, qui correspond aux activités de soin, soit cinq fois plus que les 39 millions initialement envisagés. Comme l’indique l’AFP, plus de 20 millions d'euros seraient à économiser sur la masse salariale, environ 16 millions sur les médicaments. Le document consulté par l’AFP ne précise pas les conséquences de ces économies sur les effectifs, alors que la première version du budget prévisionnel prévoyait déjà la suppression de 180 postes non médicaux, doublée d'un moindre recours à l'intérim non médical et aux heures supplémentaires.