L'Assemblée augmente les moyens de la TTF

30 Octobre 2016
737 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Assemblée nationale a élargi (le 20 octobre), à la satisfaction des organisations non gouvernementales, l'assiette et le taux de la taxe sur les transactions financières pour allouer davantage d'argent à l'aide publique au développement. Le projet de loi de finances, débattu dans l'hémicycle depuis mardi en première lecture, prévoit pour 2017 un budget à 2,62 milliards d'euros, en hausse de 130 millions d'euros. Ce montant reste néanmoins "en recul par rapport au début du quinquennat" de François Hollande et en deçà des engagements internationaux de la France ont plaidé des députés de gauche et de droite en séance. Pour accroître ces ressources, ces députés avaient voté en commission une hausse de 50 à 75 % la part de la taxe sur les transactions financières (TTF) affectée au budget de l'aide au développement, soit 277 millions d'euros supplémentaires, rappelle l’AFP. Dans l'hémicycle, le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin, a proposé d'abonder le budget total de l'aide au développement de 130 millions supplémentaires pour que la somme globale, quelque 3,7 milliards, dépasse celle de 2012. Le ministre a défendu le statu quo sur la taxe sur les transactions financières, notamment dans l'attente d'un accord européen. Si ces pays européens se sont enfin mis d'accord sur l'assiette en octobre, ils doivent encore s'accorder sur le taux pour une entrée en vigueur au mieux au 1er janvier 2018.