Le délit de solidarité en procès

27 Juin 2009
952 lectures
Notez l'article : 
0
 
sanspap_v.jpg

"Eric Besson pourra-t-il encore nier l’existence du délit de solidarité ?", ironisent et dénoncent la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et Réseau éducation sans frontières (RESF) dans un communiqué de presse. Les deux associations rappellent que : "Deux "aidants" doivent être jugés prochainement" pour être venu en aide à des personnes étrangères en situation irrégulière. Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale " affirme que le délit de solidarité n’existe pas. Or c’est bel et bien sur le fondement de cette qualification pénale que ces poursuites sont engagées", affirment les associations. RESF et la LDH exhortent "les tribunaux à résister à cette politique pénale scandaleuse, et à prononcer des relaxes.". Par ailleurs, les associations appellent à signer la pétition "Délinquants solidaires" sur le site www.delinquants-solidaires.org

 

Commentaires

Portrait de rudy84

Après avoir trahi son camp PS, Besson en quête de poste bien rémunéré par la république a mis un mouchoir sur ses convictions. A la solde du pouvoir de Sarkozy, Besson applique les deécisions contre les travailleurs issus de l'immigration, les sans papiers ont du souci à se faire! N'est-il pas un devoir civique de porter aide et assistance à toute personne en danger?