Le Fonds mondial aide onze pays

24 Mars 2020
915 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Fonds mondial a annoncé (20 mars) que onze pays ont fait appel à son assistance financière dans le cadre de la riposte à la pandémie de Covid-19. Agissant dans le cadre de sa mission de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et de renforcement des systèmes de santé, le Fonds mondial a publié, début mars, de nouvelles directives visant à permettre aux pays de consacrer jusqu’à 5 % de leurs subventions approuvées à la lutte contre la Covid-19 et à atténuer les conséquences possibles de la pandémie sur les programmes existants de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. « Le Fonds mondial a vu le jour en réaction à la dernière grande pandémie à frapper l’humanité : le VIH/sida. Avec la pandémie de Covid-19, nous ne sommes que trop conscients des enjeux en termes de vies et de communautés », a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. « Il est tout à fait crucial que les pays réagissent rapidement à la menace de la Covid-19, à la fois afin de maîtriser la propagation du virus, et de veiller à la poursuite des programmes vitaux de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. » Tout comme c’est le cas pour le VIH, la tuberculose et le paludisme, le risque est que la Covid-19 frappe les plus démunis, les plus marginalisés et les plus vulnérables. Les onze pays qui utilisent à ce jour des ressources du Fonds mondial issues d’économies réalisées au niveau des subventions sont le Bélarus, l’Érythrée, la Géorgie, l’Inde, le Kirghizistan, Madagascar, le Malawi, la Malaisie, Moldova, le Myanmar et le Rwanda, indique l'institution.