Le Kenya utilise un générique de Tivicay

11 Juillet 2017
935 lectures
Notez l'article : 
5
 

Le Kenya est le premier pays africain à utiliser une version générique du dolutégravir (Tivicay, laboratoire ViiV Healthcare), a indiqué, fin juin, l’agence de presse Reuters. Ce médicament pourrait améliorer et prolonger la vie de milliers de personnes présentant une résistance à d'autres traitements. Approuvé pour la première fois aux Etats-Unis en 2013, le dolutégravir (DTG) a été proposé à plus de 20 000 personnes vivant avec le VIH au Kenya, avec le soutien d’Unitaid, une organisation internationale d'achats de médicaments, explique Reuters. L’organisation se bat pour réduire les coûts de fabrication en permettant aux entreprises pharmaceutiques qui réalisent des génériques d'accéder aux brevets à moindres coûts. Selon Sylvia Ojoo, directrice de l'Ecole de médecine de l'Université du Maryland au Kenya qui supervise l'introduction du dolutégravir, environ 15 % des personnes vivant avec le VIH ont des résistances à certains ARV, ce qui signifie que ces médicaments ne fonctionnent pas sur elles, d’où le recours à ce médicament d’une famille plus récente d’antirétroviraux, les anti-intégrases.