Le nombre d'infirmiers-res surestimé

8 Août 2022
584 lectures
Notez l'article : 
0
 

Mauvais calcul. La France comptait 127 000 infirmières et infirmiers de moins qu'annoncé début 2021, une « forte révision » due à une mauvaise prise en compte des départs en retraite jusqu'à cette date, a indiqué (11 juillet) le ministère de la Santé.  Les listes n'étaient pas à jour.  Mais il semble que leur « qualité » se soit « nettement dégradée au cours des dix dernières années », entrainant « une surestimation des effectifs en activité », a relevé la direction des statistiques (Drees) dans un communiqué.  Pour avoir des données correctes, la Drees a donc fait le choix de ne prendre en compte que les soignants-es n'ayant pas atteint l'âge légal de départ en retraite, donc « de moins de 62 ans ».  Cette restriction « conduit à réviser fortement à la baisse les effectifs totaux » : au lieu des 764 000 infirmières et infirmiers annoncés-es au 1er janvier 2021, on en dénombre désormais 637 000, soit 17 % de moins. D'autres professions médicales et paramédicales semblent concernées par ce différentiel. Ainsi, le nombre de manipulateurs-rices radio passe de 40 700 à 31 300 en se limitant aux soignants-es de moins de 62 ans, soit une réduction de 23 %. Pour les spécialités de la rééducation (diététiciens-nes, ergothérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, psychomotriciens-nes), les effectifs sont de la même manière réduits de 11 %, de 83 000 à un peu plus de 73 000 soignants-es.