Le Portugal se dote d'une loi autorisant les mères porteuses

7 Août 2016
2 758 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Parlement portugais a adopté mercredi 20 juillet 2016 une version amendée d'une loi autorisant le recours à la gestation pour autrui (GPA), qui améliore la protection des droits des mères porteuses et des enfants. Approuvé à une courte majorité, ce texte légalise le recours à des mères porteuses limité aux cas d'infertilité féminine liés notamment à l'absence ou au dysfonctionnement de l'utérus, et sans contrepartie financière pour la mère porteuse, indique l’AFP. La nouvelle loi introduit des garanties visant à protéger les droits de la mère porteuse et de l'enfant à naître qu'elle est censée mettre au monde pour le compte de tiers. Le texte impose ainsi un contrat écrit entre les parties concernées qui précise notamment les dispositions à prendre en cas de malformation du fœtus ou d'une éventuelle interruption volontaire de grossesse (IVG).