Le Royaume-Uni interdit le GBL

7 Janvier 2010
1 846 lectures
Notez l'article : 
0
 
royaume_uni.png

Le Royaume-Uni a interdit (fin décembre 2009) plusieurs substances pouvant être détournées en drogues, notamment des solvants. Le solvant chimique GBL (gamma-butyrolactone) et  la BZP (1-benzylpipérazine) sont désormais des drogues de catégorie C. Cette catégorie comprend déjà les stéroïdes, les tranquillisants ou les antibiotiques. Cette nouvelle classification intervient alors que le premier décès directement causé par du GBL au Royaume-Uni a été confirmé dans le Journal of the Royal society of Medecine, précise l'AFP. "Nous agissons contre les "substances légales de défonce" comme elles sont surnommées qui sont une menace croissante, en particulier pour les jeunes", a expliqué le ministre de l'Intérieur Alan Johnson. "C'est la raison pour laquelle nous rendons illégale à compter d'aujourd'hui toute une série de substances grâce à une législation sans précédent qui interdit également leurs composants", a-t-il ajouté.