Le sport sur ordonnance, le décret publié au "Journal officiel"

13 Janvier 2017
2 589 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les modalités de la prescription d'activité physique adaptée par le médecin traitant aux patients d'une affection longue durée font l’objet d’un décret publié fin décembre 2016. Le but de ce genre d'intervention est de permettre aux personnes malades d'adopter un mode de vie physiquement actif sur une base régulière afin de réduire les risques et les limitations fonctionnelles et sportives, indique "Le Quotidien du Médecin" (2 janvier). Le décret que "l’article L.1172- du code de la santé publique prévoit que, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient". Ce décret précise "les conditions dans lesquelles sont dispensées ces activités physiques adaptées et prévoit les modalités d'intervention et de restitution des informations au médecin traitant". Le texte établit une distinction entre le sport adapté et les actes de rééducation réservés aux professionnels de santé. Le médecin traitant doit procéder à un bilan fonctionnel complet au moment de la prescription, rappelle "Le Quotidien du Médecin". La dispensation de l'activité physique adaptée peut être faite par un masseur-kinésithérapeute, un ergothérapeute ou un psychomotricien, mais aussi par un professionnel titulaire d'un diplôme dans le domaine de l'activité physique adaptée, ou une certification de qualification. L'inclusion du "sport sur ordonnance" dans le parcours de soins et sa prise en charge par l'Assurance maladie est une des mesures incluses dans la loi de modernisation de notre système de santé. Le décret entrera en vigueur le 1er mars 2017.