Le Tadjikistan lève les restrictions au voyage pour les personnes vivant avec le VIH

7 Avril 2014
3 244 lectures
Notez l'article : 
0
 

Et voilà, encore un pays de plus qui lève les restrictions à l’entrée et au séjour pour les personnes vivant avec le VIH. Le Tadjikistan est certes modeste mais cette décision est une belle avancée de plus dans le combat contre les discriminations dont sont encore victimes de très nombreuses personnes séropositives. L’ONUSIDA salue (28 mars) dans un  communiqué : "La récente levée de l’ensemble des restrictions à l’entrée, au séjour et à la résidence imposées aux personnes vivant avec le VIH au Tadjikistan. Les amendements de la loi sur le VIH/sida ont été signés le 14 mars 2014 par Emomali Rahmon, président du Tadjikistan", indique l’organisme onusien. Dans son communiqué, l’ONUSIDA rappelle que "les restrictions qui limitent le déplacement d’une personne au seul motif de sa séropositivité sont discriminatoires et enfreignent les droits humains. Aucun élément ne prouve que ces restrictions protègent la santé publique ou préviennent la transmission du VIH (…) Les restrictions au voyage liées au VIH ne se justifient pas au plan économique, les personnes vivant avec le virus étant en mesure de mener des vies professionnelles longues et productives". Concrètement, la nouvelle loi au Tadjikistan "supprime l’obligation de dépistage du VIH imposée à tous les étrangers, y compris aux membres du personnel des missions étrangères, aux réfugiés et aux apatrides. Parallèlement à ces changements, toutes les restrictions à l’entrée, au séjour et à la résidence liées au VIH sont supprimées" dans le pays. L’ONUSIDA indique que 40 pays, territoires et zones continuent d’imposer certaines formes de restrictions à l’entrée, au séjour et à la résidence fondées sur la séropositivité au VIH.