Le vaccin contre le papillomavirus recommandé pour les gays

16 Mai 2016
2 416 lectures
Notez l'article : 
0
 

Longtemps, le vaccin contre le papillomavirus était recommandé pour les seules jeunes filles, afin de les prémunir des cancers du col de l'utérus causés par les virus HPV (papillomavirus). Dans un avis publié en février dernier, mais rendu public début mai, le Haut conseil en santé publique (HCSP) entend aussi protéger les jeunes hommes gays. Le HPV concerne aussi les hétéros, mais les complications sont plus nombreuses et graves chez les gays ayant des rapports anaux ou vivant avec le VIH. Le HCSP recommande qu'un accès à la vaccination anti-HPV soit proposé en CeGIDD (centre gratuit d'information, dépistage et diagnostic des infections par le virus de l'immunodéficience humaine et les hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles) et centres de vaccination, aux hommes jusqu'à 26 ans ayant ou ayant eu des relations sexuelles avec un homme. Sachant que plus tôt intervient la vaccination, meilleure est l'efficacité du vaccin. Cet objectif doit être promu par des campagnes de communication adaptées demande l'institution. Le HCSP en profite pour rappeler que cette protection est déjà fortement recommandée pour les personnes vivant avec le VIH. Le Haut conseil indique enfin que "l’augmentation de la couverture vaccinale des jeunes filles reste la priorité pour la prévention des maladies liées à l’infection par les HPV et qu’une couverture vaccinale élevée chez les femmes procure une protection indirecte chez les hommes hétérosexuels".