Le VHC baisse en France

6 Novembre 2021
1 240 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'incidence des infections au VHC a chuté de 54 % chez les hommes gays/bisexuels en France entre 2014 et 2017 nous apprend le site aidsmap. L'arrivée des antiviraux à action directe (ADD) en 2015 a révolutionné le traitement de l'hépatite C et brisé les chaines de transmission. L’incidence reste élevée en région parisienne comparée au reste de la France. Ces données sont issues d’une étude observationnelle nationale basée sur les données des personnes vivant avec le VIH suivies dans 175 hôpitaux français entre 2014 et 2017. Les traitements ADD étaient disponibles sans restrictions à toutes les personnes co-infectées par le VIH et le VHC pendant cette période. Les chercheurs-ses ont identifié 14 273 hommes gays ou bisexuels qui avaient un résultat négatif au VHC dans les deux années qui précédaient l’analyse. Durant toute la période d’analyse, 330 infections au VHC ont été diagnostiquées mais le nombre d’infections a baissé chaque année (de 101 en 2014 à 54 en 2017). Les chercheurs-ses alertent sur le fait cette diminution de l’incidence a ralenti la dernière année avec moins de 33 % de cas diagnostiqués entre 2016 et 2017 et qu’il faut mettre en place des stratégies de réduction des risques adaptées aux pratiques des hommes gays ou bisexuels qu’ils soient séropositifs ou séronégatifs au VIH.