L’efficacité du vaccin contre le HPV confirmée

6 Juin 2018
758 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une étude menée par le réseau Cochrane confirme que le vaccin contre le papillomavirus humain est efficace et permet de réduire la survenue de lésions précancéreuses. Le papillomavirus humain est le principal responsable du cancer du col de l’utérus. Une femme sur quatre est porteuse de ce virus entre ses 20 et ses 30 ans, rappelle "Le Figaro" (11 mai). Afin d’éviter que ce cancer ne se développe, une des solutions est de se protéger contre le papillomavirus humain en se vaccinant. En France, la vaccination est recommandée chez les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans. Selon les résultats du réseau Cochrane, la vaccination contre le papillomavirus permet de diminuer significativement les lésions précancéreuses associées au virus. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de 26 études conduites dans de nombreux pays, sur plus de 73 000 femmes, âgées de 15 à 45 ans, avec un suivi de six mois à huit ans. Au total, 1,6 % des femmes vaccinées contre 3,4 % femmes sous placebo ont développé, durant cette période, des lésions précancéreuses liées aux types 16 et 18 du papillomavirus —  ces types sont à l’origine de 70 % des cancers du col de l’utérus. Les vaccins commercialisés en France concernent ces souches. Rappelons que les autorités sanitaires françaises incitent fortement les gays de moins de 26 ans à se vacciner contre le HPV.