L’épidémie de VIH/sida en Afrique du Sud

21 Juillet 2009
2 567 lectures
Notez l'article : 
0
 
afrique_sud_v.jpg

L’Afrique du Sud détient le triste record du plus grand nombre de personnes vivant avec le VIH/sida dans le monde. On estime à 5,7 millions le nombre de personnes infectées sur une population totale de 46 millions. Environ 1000 décès liés à l’infection à VIH auraient lieu chaque jour dans ce pays. Le taux de prévalence dans la population adulte est estimé à 18%, ce qui signifie qu’un adulte sud-africain sur cinq vivrait avec le VIH.  Au Swaziland, pays voisin de l’Afrique du Sud, le taux de prévalence est de 26,1%, il s’agit du taux de prévalence le plus élevé du monde. L’épidémie affecte l’ensemble de la population sud-africaine même si les femmes sont plus vulnérables à l’infection. Une étude nationale menée dans les foyers sud-africains en 2008 a montré que le nombre de jeunes de 15 à 19 ans nouvellement infectés était en diminution. L’accès au traitement est l’un des défis majeurs. La stratégie nationale de lutte contre l’épidémie s’est fixée comme objectif la mise sous traitement ARV de 80% des personnes vivant avec le VIH/sida ayant besoin d’un traitement d’ici 2011, l’accès aux services de réduction de la transmission verticale pour 95% des femmes et la réduction de 50% du nombre des nouvelles infections d’ici 2011. Entre 2003 et 2007, cette stratégie a reçu l’appui du programme PEPFAR à hauteur de 856,8 millions de dollars.