L'épidémie semble frapper démesurément les Noirs

9 Avril 2020
267 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans plusieurs régions des États-Unis, le Covid-19 tue de façon disproportionnée les Noirs, selon de multiples responsables qui réclament la publication de statistiques nationales afin de comprendre l'ampleur du phénomène. Pour l'instant, les statistiques sont publiées de manière disparate, selon les États et les villes, et ne permettent pas de comprendre si une inégalité spécifique au Covid-19 est à l'oeuvre, ou si la disproportion ne fait que refléter les inégalités socio-économiques et d'accès aux soins qui affectent les Noirs historiquement dans ce pays, indique l’AFP. Dans l’État de l'Illinois, les Noirs représentent 14 % de la population mais 42 % des décès de l'épidémie de Covid-19. À Chicago, c'est 72 % des morts, alors qu'ils représentent moins d'un tiers des habitants. À Washington, 13 des 22 morts étaient noirs. « J'ai très peur de l'impact disproportionné que ce virus aura sur les Afro-Américains », a expliqué, mardi 7 avril, la maire de la capitale américaine, Muriel Bowser, sur MSNBC. En Caroline du Nord, 31 % des morts étaient noirs, contre 22 % de la population. En Louisiane, où se trouve La Nouvelle-Orléans, la disproportion est plus grande encore : 33 % des habitants sont Noirs mais 70 % des morts l'étaient. Différentes raisons expliquent cette situation. « Nous savons que les Noirs sont plus susceptibles d'avoir du diabète, des maladies du coeur et des poumons », a indiqué le médecin en chef des États-Unis (CDC), Jerome Adams, sur CBS. Par ailleurs, il est avéré que les quartiers pauvres et noirs ont moins de médecins et des hôpitaux de moindre qualité. Que les couvertures médicales des emplois de service sont inférieures à d'autres emplois mieux rémunérés. Un phénomène a aussi été documenté, dans lequel les patients noirs se voient prescrire moins d'examens et de consultations avec des spécialistes que les blancs, rappelle Le Figaro. « Beaucoup d'Américains noirs et d'autres communautés de couleur n'ont pas le privilège de pouvoir se confiner à la maison », ont rappelé des centaines de médecins et l'organisation de défense des minorités Lawyers' committee for civil rights under law, dans une lettre au secrétaire américain à la Santé. Elle a sommé les autorités sanitaires fédérales de « publier immédiatement des données ethniques et raciales » sur le dépistage et la prévalence du Covid-19, afin de déterminer où des moyens supplémentaires doivent être envoyés. Les Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) collectent déjà ces informations, écrit le groupe, mais n'a fait que publier des statistiques par âge.