Les députés-es rétablissent l'AME

18 Juillet 2018
694 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les députés-es ont rétabli le 11 juillet en commission des lois l'aide médicale d'Etat (AME), permettant l'accès aux soins des personnes étrangères en situation irrégulière, que le Sénat (majorité de droite) avait décidé de supprimer en la remplaçant pour une aide médicale d’urgence, bien moins protectrice pour les personnes. En nouvelle lecture du projet de loi "Asile-Immigration", cette commission a donc adopté des amendements de la gauche et de la majorité LREM-Modem pour maintenir l'AME telle qu'elle existe. Lors de sa première lecture, le Sénat, par un amendement du sénateur Les Républicains Roger Karoutchi, avait transformé l'AME en "aide médicale d'urgence" conditionnée au paiement d'un droit annuel, et réservée aux "maladies graves et douleurs aiguës", aux soins liés à la grossesse, aux vaccinations réglementaires et aux examens de médecine préventive. "Cela est contraire à une politique de santé publique responsable visant à soigner le plus vite possible", avait réagi peu après la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Dans une tribune, plusieurs médecins et économistes de la santé avaient sévèrement dénoncé cette initiative sénatoriale.