Les e-cigarettes nocives pour l’OMS

8 Février 2020
456 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les cigarettes électroniques sont à coup sûr nocives tant pour les vapoteurs-euses que pour celles et ceux exposés à leurs fumées, qui peuvent causer des dommages aux fœtus et aux cerveaux des adolescents-es, a mis en garde dans un rapport l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Il n'y a aucun doute qu'elles sont dangereuses pour la santé », a conclu cette institution onusienne, citée par l’AFP. L’OMS souligne néanmoins qu' « il est trop tôt pour fournir une réponse claire sur l'impact à long terme de leur utilisation ou de l'exposition à celles-ci ». Dans le rapport sur ces cigarettes électroniques qu'elle a rendu public en début de semaine sous forme de questions-réponses, l'OMS relève qu'il n'y a pas assez de preuves selon lesquelles les e-cigarettes aident les consommateurs-trices de tabac à arrêter de fumer. Les vapoteurs-euses sont même davantage susceptibles de fumer des cigarettes conventionnelles, note-t-elle. Ces appareils « sont particulièrement risqués » pour les adolescents-es, a poursuivi l'OMS, dont les mises en garde sont plus fortes que celles qu'elle avait initialement lancées en 2019. Le rapport de l'OMS a suscité la colère de certains-es experts-es, à commencer par Peter Hajek, le chef de l'Unité de recherche sur la dépendance au tabac à l'Université Queen Mary de Londres, qui y a vu un « militantisme contre le vapotage » et de nombreuses erreurs. Ses auteurs-trices « devraient assumer la responsabilité du recours à une désinformation flagrante pour empêcher les fumeurs de passer à une option bien moins risquée », à savoir les cigarettes électroniques, a-t-il estimé.