Les Etats-Unis investiront 11 M° de dollars dans la lutte contre le VIH/sida

9 Août 2014
1 278 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le gouvernement américain a fait le point (16 juillet) sur la stratégie nationale contre le VIH/sida qu’il a développé ces quatre dernières années. Il a, par ailleurs, annoncé qu'il investirait onze millions de dollars supplémentaires pour lutter contre le VIH, indique l’agence de presse chinoise Xinhua. Selon un rapport publié par la Maison Blanche, le ministère de la Santé investira 11 millions de dollars dans le renforcement des moyens de lutte contre le VIH de ses centres de santé locaux pour les communautés lourdement affectées par le VIH, en particulier les minorités ethniques. "L'initiative, financée par la loi sur les soins abordables (Affordable Care Act) et le Secretary's Minority AIDS Initiative Fund, vise à établir un partenariat durable entre la santé publique et les centres de santé pour contribuer à la réalisation des objectifs de la stratégie", indique le document. En parallèle, le ministère de la Justice a publié un "Guide des meilleures pratiques" pour réformer les dispositions du code pénal relatives au VIH de sorte à ce qu'elles correspondent à des faits scientifiquement avérés. "Ce guide a pour objet de partager les meilleures pratiques pour que le code pénal soit conforme à l'objectif de santé public qui consiste à réduire la stigmatisation des personnes touchées par le VIH", selon le communiqué. Autre annonce, le gouvernement augmentera son investissement dans la recherche pour identifier les lacunes et les nouvelles opportunités dans le cadre du programme de continuité des soins anti-VIH, notamment par des enquêtes sur l'efficacité des méthodes visant à détecter le VIH plus tôt et sur la mise sous traitement des personnes infectées. Le 15 juillet 2010, le président américain, Barack Obama, avait lancé la première Stratégie nationale globale contre le VIH/sida, aux termes de laquelle "les Etats-Unis deviendront un pays où les nouveaux cas d'infection par le VIH seront rares et où chacun aura un accès sans restrictions à des traitements de grande qualité, sans stigmatisation ni discrimination". Ce n’est évidemment pas le cas aujourd’hui, d’où la relance de cette initiative et de nouveaux financements. Selon les statistiques, le nombre total de personnes vivant avec le VIH et informées de leur séropositivité a atteint 84,2 % aux Etats-Unis en 2010 et ce chiffre devrait atteindre 90 % d'ici à 2015.