Les Français et la PMA

31 Janvier 2018
2 671 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Ifop a publié, mi janvier 2018, une étude réalisée pour le compte de la Manif pour tous. L’enquête révèle la complexité du débat à venir, lancé par l’ouverture, le 18 janvier denrier, des états généraux de la bioéthique dans la mesure où 50 % des personnes interrogées déclarent qu’un débat serein à propos de la PMA ne pourra pas avoir lieu avant quelques années. Bon, on ne trouve pas de coupables à cet état de fait… mais c’est assez singulier ce constat fait par la moitié des personnes sondées dans une enquête commandée par un des principaux groupes qui a alimenté la polémique sur le sujet dans la cadre des débats sur l’ouverture du mariage pour tous. Plus largement, les personnes sondées sont 52 % à considérer que les débats liés à la bioéthique entrainent un risque de division entre les Français. Enfin, 64 % des personnes interrogées déclarent que l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère. Une autre enquête récente de l’Ifop pour le quotidien "La Croix" (8 janvier 2018) indiquait que six Français sur dix étaient favorables à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes. Ils étaient un peu moins d'un quart (24 %) à y être favorables en 1990, souligne le quotidien. Par ailleurs, 57 % pensent que les femmes célibataires devraient aussi pouvoir recourir à la PMA. Plus étonnant encore, 64 % se disent également favorables à ce que l'on autorise en France le recours à une mère porteuse ou GPA (gestation pour autrui), dont 18 % "dans tous les cas" et 46 % "pour des raisons médicales seulement.

Pour la première enquête : échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 9 au 10 janvier 2018.