Les homos, exclus des campagnes prévention ?

17 Juillet 2009
1 334 lectures
Notez l'article : 
0
 
inpes_v.jpg

Depuis deux ans, les campagnes de prévention du sida ne cibleraient plus spécifiquement les homosexuels. Act-Up et le SNEG (Syndicat national des entreprises gaies) dénoncent cette « vacance » dans une lettre au ministère de la Santé : « Cet été, encore une fois, aucune campagne de prévention ciblée gay n'aura été commandée par l'INPES ». Les crédits qui finançaient les campagnes homos risquent-ils d'être orientés « dans une enveloppe financière globale et non plus spécifique, [alors qu'en] deux ans d'inaction de l'INPES, près de 4 500 homosexuels se sont contaminés » ? Interrogé par l'AFP, le ministère s'inscrit en faux contre ces allégations, recensant un spot télé et une annonce de presse dédiés aux homosexuels, ainsi qu'une campagne sur le site de rencontre ‘gayvox', en 2008. Le Dr Thanh Le Luong (INPES) a rencontré Act-Up, et promis de « relancer le travail » avec les associations. La prochaine grande campagne est estimée à 1 million d'euros et, de l'avis de Thanh Le Luong, les critiques d'Act-Up et du SNEG portent sur le fait que l'INPES ait lancé « un appel d'offres grand public avec une déclinaison homo », non pas un appel d'offres dédié. L'INPES confirme qu'il y aura bien une campagne spécifique aux homosexuels parmi les offres.

AFP, 10/07

 

Commentaires

Portrait de sonia

Un éclairage différent sur le même thème, versus l'Agence France Presse, qui s'y frotte?
Portrait de aKroBat

Ceux qui connaissent un peu l'INPES savent qu'il y a deux types de campagnes à l'INPES, les campagnes généralistes et les campagnes ciblées.

Depuis 96 l'INPES décline généralement ses campagnes généralistes en messages pour les migrants et pour les gays. Mais elle a également d'autres programmes ciblés pour les gays et les migrants notamment.

Quand je lis le Communiqué d'Act Up il est clair que c'est l'absence de campagne ciblées en direction de la communauté que dénonce l'association.

Thanh le Luons ment donc quand elle évoque la campagne grand public avec une déclinaison homo.

A titre d'exemple, j'ai un pote d'Act Up qui m'a raconté que lors de la dernière réunion qu'ils ont eu les associations avaient demandé une campagne d'information sur le risque de transmission sexuelle de l'hépatite C et que l'INPES était incapable de la produire suite à l'échec de leur appel d'offre. Il a fallu qu'ils gueulent pour obtenir qu'une association puisse la faire sur les crédits de l'INPES.

Fuck me safe or go and fuck yourself

Portrait de sonia

d'accord sur ce plan là avec toi akrobat, marre que les seropos soient trimballés de polémiques en polémiques, toujours pour notre Bien! Decembre 2005, ils s'etaient constitués en plateforme interassociative de prévention, Warning le sneg act up paris aides crips sida info services pour soi disant adopter une ligne de strategie commune, warning a quitté le PIP le mois suivant, janvier 2006. Heureusement il y a le TR5 !! aides et act'up sont côte à côte, mieux encore le coordinateur corevih sidaction act'up est passé dans le camp adverse cad à Aides, comme dirait le regretté Georges Marchais, c'est blanc bonnet et bonnet blanc! moi en tant que femme migrante seropo, la prevention me préocupe au plus haut point! j'ai une fille de 23 ans et avec le passif de sa mère(née de père inconnu) elle fait partie des jeunes dits vulnérables; qu'on arrête avec la terminologie "GROUPES A RISQUES" une fois pour toutes! j'attends de seronet, non pas une cyberdelegation aides virtuelle ou une caisse solidaire, genre tirelire à deux balles, mais une réelle mobilisation avec une prise de conscience des veritables enjeux de la Prevention (gay ou migrante et FEMMES)
Portrait de frabro

Demander à la fois l'abandon de la notion des groupes à risques et de la prévention ciblée gay migrante et femme c'est tout simplement dire dans le même post deux idées complètement contradictoires. Mais ce n'est pas grave puisque cela permet à l'auteure du post de glisser à nouveau des attaques contre Aides et seronet, ce qui semble être chez elle une idée fixe comme le fait de développer sans fin les mêmes polémiques. Ce que j'attend de Seronet c'est une information claire et diversifiée, ainsi qu' une solidarité nouvelle, mais je ce crois pas que ce site destiné à l'échange entre seropositif doive devenir un site de prévention. Pour cela il y a les sites grand public de Aides, d'Act Up de Warning et de tous les autres.
Portrait de sonia

Comme l'indiquait tofo-seronet on attend pas des membres de seronet une récitation des contenus associatifs mais un témoignage sincère qui fasse avancer la problématique vih. A bon entendeur!
Portrait de olivier-seronet

Le ping pong se fait en plein air avec une balle et deux raquettes. Ce genre de sujet suscite parfois des polémiques. Qui s'y frotte s'y pique. Inutile ensuite de rappeler ce qu'avait dit Tofo alors même que cette règle devrait s'appliquer à soi.

Merci d'en tenir compte.

Olivier

Administrateur Seronet