Les labos de ville en crise

7 Octobre 2022
257 lectures
Notez l'article : 
0
 

Protestation. Des syndicats et laboratoires de biologie médicale ont dénoncé mercredi 28 septembre une ponction d'au moins 250 millions d'euros sur le financement de la branche dans le budget de la Sécurité sociale, estimant que ces économies pourraient entraîner la fermeture de sites, indique l’AFP. « Amalgamer (...) l'activité Covid des laboratoires et leur activité courante aura des conséquences délétères sur l'innovation, le déploiement du numérique, l'emploi, l'offre de soins » et la capacité à répondre aux situations de crise sanitaire, mettent en garde les principaux syndicats et laboratoires dans un communiqué commun. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2023) prévoit 250 millions d'euros d'économies réalisées via « des baisses des tarifs des actes de biologie médicale » non liés à la Covid-19. Du côté du gouvernement, on estime que cette mesure est justifiée par la « nécessité de maîtriser les dépenses particulièrement importantes » du secteur. Entre 2013 et 2020, les dépenses consacrées à la profession ont augmenté de 3 %, quand l'Objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) « a progressé de 27,9 % », avance le communiqué des syndicats et laboratoires. La France compte 4 200 laboratoires de proximité, et la biologie médicale compte 50 000 emplois directs et autant d'indirects, rappellent les signataires du communiqué.