Les ministères sociaux s'engagent contre le sexisme

11 Novembre 2016
979 lectures
Notez l'article : 
5
 

User du féminin (cheffe, préfète, officière ...) et éviter les clichés : les ministères sociaux se sont engagés mercredi 2 novembre à mettre en œuvre une "communication publique sans stéréotype de sexe", dans le cadre du plan de mobilisation contre le sexisme lancé en septembre dernier. Trois ministères (Familles, Enfance et Droits des femmes, Affaires sociales et Santé, ainsi que Travail) ont signé une convention dans laquelle ils s'engagent à mettre en œuvre les recommandations contenues dans un guide du Haut conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes. Présenté en novembre 2015, ce guide est désormais disponible en librairie. Il préconise, par exemple, d'accorder les noms de métiers, titres, grades et fonctions avec le sexe des personnes qui les occupent : Madame la maire, Madame la sénatrice ou Madame la préfète. "Ce n'est pas une bataille sémantique qui se joue ici, c'est un combat politique", a déclaré la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol. Des institutions et collectivités ont pris ce même engagement comme la ville de Paris, la région Bretagne, le Conseil économique, social et environnemental, l'Ena, le ministère de la Justice ou encore des universités (Paris Ouest, Jules Verne de Picardie), détaille l’AFP.