Les personnes vivant avec le VIH prêtes à participer à la recherche

15 Mai 2015
1 081 lectures
Notez l'article : 
5
 

L’intérêt des personnes séropositives à s’impliquer dans les études scientifiques pour trouver un vaccin ou un traitement guérissant du VIH est fort. C’est ce qu’indiquent les réponses à un questionnaire passé sur Internet en 2014. Les résultats présentés à la British HIV Association conférence de Brighton (Angleterre) montrent que nombre de séropositifs sont prêts à participer à des essais. mais qu’ils souhaitent en parler au préalable à leur médecin pour évaluer les risques. Pourtant, près de la moitié des répondants accepterait une baisse de leur CD4, que la charge virale redevienne détectable ou qu’ils y aient des effets indésirables durant la participation à l’étude. S’impliquer dans la recherche ne s’imagine pas uniquement pour un bénéfice personnel, mais majoritairement pour une avancée collective. Plus généralement sur les progrès de la recherche, plus de 90 % des 1 000 répondants ont déclaré attendre et espérer l’arrivée de "the cure", un traitement curatif. L’intérêt pour un traitement qui ne guérit pas, mais permet d’éviter la prise quotidienne de médicaments ou qui empêche la progression de la maladie reste aussi très fort, proche des 90 %.