"Les travailleu(r)ses du sexe"… en débat

19 Avril 2010
1 494 lectures
Notez l'article : 
0
 
rue_nuit.jpg

Autres Regards, association de santé communautaire dans le domaine de la prostitution, pour et avec les personnes prostituées, organise mardi 20 avril 2010 une projection du film "Les travailleu(r)ses du sexe" suivie d'un débat organisé par l'association. Cette soirée se déroule à 20 heures au cinéma Les Variétés à Marseille (37 Rue Vincent Scotto, 13001 Marseille). Ce film et le débat qui suivra seront l'occasion d'aborder la prostitution de façon directe et pas du tout culpabilisante. C'est aussi une occasion de comprendre, à travers le regard de personnes travailleuses du sexe, ce qui peut se jouer aujourd'hui dans le débat autour de la prostitution.
Plus d'infos sur www.autresregards.org ou au 04 91 42 42 90.

Commentaires

Portrait de jean-rene

J'aurais volontiers assisté à cette soirée su elle avait eu lieu à Paris. Je considère en effet comme central le rôle des travailleu(r)ses du sexe dans une société où la femme n'est heureusement plus au service exclusif de l'homme.
Portrait de maya

qui prend le contre pied de ce que l'on nous montre habituellement à la tv sur la prostitution cad des fillles ou des mecs en galère sociale totale et exerçant cette profession par urgence monétaire et non par choix . (des toxicos, des gamines sans papiers etc. ) ya la des témoignages de grande qualité humaine qui donnent un sens à ce travail là, une reconnaissance qu'elles n'ont pas. ce film militant de Jean Michel Carré devrait être diffusé plus largement, que les faiseurs de lois réfléchissent au mal qu'ont crée les nouvelles mesures d'interdiction de racolage et l'exil des prostituées dans les pays francophones plus accueillants en matière sociale (et on est grave à la traine depuis sarkoland) et ou la france s'illustre par la clandestinité archaique des prostituées....au bénéfice de qui ? de quoi ? DE LA POPULATION , surement pas...

on avancera un jour ? j'ai de+en+de mal à le croire depuis le temps que j'y crois et vois passer les gouvernements frileux ....