L'Europe montrée du doigt par l'OMS

7 Avril 2021
571 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé jeudi 1er avril la lenteur de la vaccination en Europe, jugeant la situation épidémique particulièrement « inquiétante » sur ce continent où plusieurs pays ont dû durcir leurs mesures sanitaires. « Actuellement, la situation régionale est la plus inquiétante que nous ayons observée depuis plusieurs mois », a déploré, dans un communiqué, Hans Kluge, le directeur pour l'Europe de l'Organisation mondiale de la santé. Dans cette zone, qui inclut une cinquantaine de pays dont la Russie et des États d'Asie centrale, le nombre des nouveaux décès causés par la Covid-19 a dépassé les 24 000 la semaine passée et se rapproche « rapidement » du million, selon l'OMS. En moyenne, d'après la base de données de l'AFP, 0,31 % de la population de la zone reçoit une dose chaque jour. Si ce rythme est près de deux fois plus élevé que celui du reste du monde (0,18 %), il est nettement moins élevé que celui de la zone États-Unis/Canada (0,82 %), championne dans ce domaine. « Le déploiement de ces vaccins est d'une lenteur inacceptable », a déploré Hans Kluge, appelant l'Europe à « accélérer le processus en renforçant la production, en réduisant les obstacles à l'administration des vaccins et en utilisant la moindre dose que nous avons en stock ».