Liberté d'identité sexuelle : belle avancée

30 Décembre 2011
2 645 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_argentine.jpg

Les transexuels et transgenres argentins auront désormais le droit sans astreinte médicale d'être enregistrés à l'Etat civil selon le sexe qu'ils auront choisi. C’est ce qu’a décidé (30 novembre) la Chambre des députés de Buenos Aires. La loi a été approuvée par 167 députés contre 17 et 7 abstentions. Elle doit encore être entérinée par le Sénat argentin. Le projet stipule qu'il n'y aura plus besoin d'une requête particulière pour enregistrer un changement de sexe et que, plus aucun diagnostic médical, psychiatrique ou chirurgical, ne seront exigés, avant un tel changement. Cette décision "permet de rompre le silence complice sur l'exclusion et la discrimination dont souffrent les personnes au sujet de l'identité sexuelle qu'ils ressentent dans leur for intérieur", a estimé le père Paradiso Sottile, coordinateur de la section juridique de la Communauté Homosexuelle Argentine (CHA) cité par l’AFP. Selon le projet de loi, "toute personne à partir de 16 ans pourra demander la rectification de son nom, de son sexe et de sa photographie dans tous les registres d'Etat civil où ces données ne correspondent pas à ce qu'il ressent personnellement en la matière". La loi précise qu'aucune "attestation d'intervention chirurgicale ni de thérapies hormonales ou de traitements psychothérapiques, ne seront désormais exigés pour un changement de sexe total ou partiel."