Libido, quand tu nous tiens…ou nous lâches !

17 Septembre 2013
1 457 lectures
Notez l'article : 
0
 

Envie, pas envie, trop envie : la libido, c’est une question d’équilibre et sur ce sujet, à chacun son dosage adapté ! Oui, mais bon, on ne parle pas de pâtisserie ici et il n’est pas aussi facile que ça de trouver la juste dose pour faire monter le désir. Le VIH, le VHC ou leurs traitements en cause ? La peur de contaminer ? La sexualité c’est bon pour les autres…Estime de soi dans les chaussettes, pourquoi devrais-je prendre mon pied ? Ou envie tout le temps, il faudrait que ça se calme ! Et vous, votre libido, elle en est où ? Venez en parler et partager votre expérience, ou vos trucs et astuces pour essayer de dompter cette libido, parfois bien capricieuse… Rendez-vous ce soir sur le chat, dans le salon thématique de 21h à 22h en compagnie de Roy et Christine.

Commentaires

Portrait de Christine-seronet

Les discussions et les échanges qui ont alimentés le chat étaient très riches de partages, et chargés de beaucoup d’émotion.

Vivre avec un corps, parfois « nouveau », modifié par les effets des traitements n’est pas toujours facile à gérer. Le refus de ce corps, le dégoût qu’il peut quelquefois inspiré refoule les sentiments et le désir de le partager et l’offrir à l’autre. La libido s’en trouve ainsi quasi éteinte ; Il est nécessaire de retrouver cette estime de soi perdue. Consulter un psychologue peut permettre de trouver les clés qui faciliteront le déblocage.

Il est ressorti, pour beaucoup, ce « cap » franchi à l’annonce de la séropositivité « Je me sens sali. Avant j’avais pas plus peur que ça  de me choper une hépatite, mais depuis l’annonce de ma séropositivité, j’ai une trouille  bleue d’aller au cul ».

Parfois, au contraire, le besoin de sexe est omni présent. Besoin de se rassurer, de savoir que l’on plait encore. Ou un désir de sexe effréné pour « se faire mal », sans ressentir de plaisir ou de désir et accepter toutes les situations, même celles vécues comme dégradantes.

La peur de contaminer. Le rapport Hirschel est apparu comme source d’espoir pour certains.


« La plus grande pulsion n’est pas la libido, mais le besoin de sécurité » Jean Delumeau

Le prochain chat sera sur les traitements et le corps.

Vous pouvez continuer à poster ici  vos témoignages, votre vécu, vos questionnements sur la libido….