L'Inde intensifie ses efforts pour le 90-90-90

20 Août 2017
2 228 lectures
Notez l'article : 
0
 

"La priorité, aujourd'hui en Inde, est de diagnostiquer les gens qui ne savent pas s'ils sont malades du sida ou non. On estime qu'il y a aujourd'hui entre 2,3 et 2,4 millions de personnes infectées, dont seulement 1,4 million connaissent leur statut", explique Ishwar Gilada, président de l'association Aids society en Inde, interrogé par RFI (24 juillet). "Notre autre défi, explique-t-il, c'est qu'il y a un million de personnes qui sont sous traitement. Mais elles ne sont pas très bien suivies. Ce n'était pas considéré comme une priorité. Notre objectif, c'est donc de réduire la charge virale de ces personnes. Il faut pouvoir le vérifier en faisant des tests. Mais ceux-ci ne sont pas effectués. Le gouvernement indien a donc décidé de faire face à ces problèmes et a lancé une campagne dans tout le pays" pour le dépistage, le renforcement de l’observance et les mesures de charge virale pour mieux atteindre les trois 90 de la stratégie de l’Onusida.