L’IVT fête les femmes

24 Septembre 2017
2 997 lectures
Notez l'article : 
0
 

La saison dernière, l’International Visuel Théâtre (IVT) a fêté ses 40 ans, changé son logo et fait peau neuve. Ce théâtre, dirigé par Emmanuelle laborit et Jennifer Lesage-David, propose des spectacles qui peuvent être vus par tous les publics, dont les personnes sourdes. Certains spectacles sont proposés dans les deux langages : en français et en langue des signes ; d’autre uniquement en langue des signes, d’autres intègrent le chansigne, la chanson en langue des signes. Cette année, l’IVT propose une saison féminine déclinée en onze spectacles. Les deux premiers de la saison sont "Edna délinquante", par la Compagnie Clameur Public et "Dévaste-moi" par l’International Visual Théâtre. Edna c’est une ado comme il en existe beaucoup, elle est en crise. A 15 ans, ses blessures familiales lui explosent à la figure. Edna est en colère. Alors elle essaye de trouver ce qui pourrait être son truc à elle. Voler. Voler toujours plus, toujours plus loin, est une illusion vertigineuse pour exister dans le regard de sa bande de potes. Son côté sombre, son papillon noir, lui aussi s’envole, mais dans tous les sens. Passionnée, son corps vibre à l’apparition de Gustave. Edna veut tout vivre de façon entière et absolue. Elle partage sans détours ses émotions et ses sentiments avec le public. Le spectacle est proposé du 12 au 14 octobre 2017. "Dévaste-moi" est un spectacle musical est un appel ironique et onirique au désir, à la brutalité, à la délicatesse du plaisir, porté par Emmanuelle Laborit accompagnée du Delano Orchestra. Devant nous, une femme qui pleure, qui aime, qui danse, qui crie, qui jouit, qui vit. Comme dans un récital lyrique, un bal populaire, un concert de rock ou un monologue musical, un corps seul se dévoile et chansigne ses désirs, ses libérations, ses blessures. Les codes du concert rock - lumières, costumes à paillettes et tenues sexy – sont mêlés à une écriture théâtrale qui brouille les pistes. Le spectateur n’a plus qu’à se laisser emporter par les sons et les signes, à écouter ses émotions. Le spectacle est proposé du 9 au 26 novembre 2017. A noter aussi, en avril 2018, cette fois, une création bilingue (français, langue des signes) : "Le mardi à Monoprix". Le spectacle, créé par la Compagnie de l’inutile, raconte la vie de marie-Pierre. Marie-Pierre rend visite à son père chaque mardi pour s’occuper de lui, faire son ménage et l’accompagner à Monoprix. Mais ces rendez-vous se passent mal : le père ne reconnaît pas dans sa visiteuse, le fils qu’il a aimé autrefois, lorsqu’il était un garçon et qu’il s’appelait Jean-Pierre. Comment aimer cette Marie-Pierre qui enlève un fils à son père ? Comment traverser en talons hauts et en jupe un village où l’on a grandi en petit garçon ? Cette pièce adaptée d’un roman d’Emmanuel Darley laisse le "pourquoi" de côté, et s’interroge sur le "après". Changer de sexe, et après ? Qui devient-on, comment le vit-on ? Marie-Pierre a été Jean-Pierre et les deux cohabitent toujours en une même personne. La mise en scène explore ces deux facettes à travers deux langues qui se répondent en essayant de se comprendre, français et langue des signes. Le spectacle est proposé du 5 au 8 avril 2018. Les réservations se font sur la billetterie en ligne sur le site du théâtre et par téléphone (01 53 16 18 18). International Visuel Théâtre (7 Cité Chaptal - 75009 Paris).

Commentaires

Portrait de Superpoussin

¨Passée la question qui me brûle les lèvres, à savoir "à quand un théâtre qui fête les hommes?" je voudrais savoir pourquoi vous parlez de cette pièce sur Seronet. Est-ce par exemple car vous disposez d'invitations pour ce spectacle?

Si c'est le cas je serais intéressé pour en avoir une paire.

Portrait de Sophie-seronet

Bonjour,

Sensibilisée par les problématiques des sourds, je suis l'actualité de la population sourde et parfois j'ai envie de partager des infos comme celle-ci, mais malheureusement non, je ne dispose pas d'invitations...

Bonne journée. Sophie