L’"Opium du peuple"… contre les drogues !

30 Juillet 2013
1 079 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le pape François a pris position (juillet) contre la dépénalisation des drogues en inaugurant une aile réservée aux personnes dépendantes aux drogues et à l’alcool dans un hôpital de Rio de Janeiro tenu par des moines franciscains. S'exprimant pour la première fois sur cette question, François a estimé que l'éducation était le seul moyen de mettre fin à la consommation de drogues… même si manifestement cela ne suffit. "La libération de l'usage de la drogue, telle qu'on la propose actuellement dans diverses parties de l'Amérique latine, ne permettra pas de réduire l'étendue et l'influence de l'addiction aux drogues", a déclaré le pape. Cette charge (une première pour le pape sur ce sujet) ne doit rien au hasard. Elle vise les projets de certains gouvernements, comme celui du Mexique, qui envisagent de dépénaliser certaines drogues après des décennies de violences provoquées par une lutte infructueuse et coûteuse contre les narcotrafiquants.