L'Ouganda au risque de la pénurie

4 Septembre 2009
841 lectures
Notez l'article : 
0
 
boite_v.png

La pénurie nationale de médicaments anti-VIH en Ouganda est-elle la cause du décès de plusieurs personnes séropositives en juillet dernier dans le Nord du pays ? Pour le moment, personne ne sait, mais le gouvernement a lancé une enquête. Comme le rapporte le site Irin News (5 août 2009), des travailleurs de santé "ont signalé au moins dix-sept cas de patients, dont la séropositivité avait été diagnostiquée, morts au cours des dernières semaines suite à une pénurie d'approvisionnement" en médicaments anti-VIH. D'autres facteurs, dont le manque de nourriture, le paludisme qui frappe cette région, pourraient expliquer ces décès. "Les enquêtes se poursuivent, et j'attends le rapport (…) pour confirmer qu'il s'agit bien de la conséquence d'un manque de médicaments antirétroviraux", explique le directeur des programmes VIH au ministère de la Santé ougandais à Irin News. Quoiqu'il en soit, dans tout le pays, des centres de santé signalent des ruptures de stocks pour les médicaments anti-VIH. Selon les estimations officielles, quelques 170 000 personnes sont inscrites aux programmes gouvernementaux d'accès aux antirétroviraux, mais les moyens financiers manquent. En Ouganda, certains centres ne commencent le traitement lorsqu'on a un taux de CD4 inférieur ou égal à 150.
LIEN SUR L'ARTICLE : http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=85592