L’UE contre les euphorisants légaux

13 Octobre 2013
482 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Commission européenne a présenté (17 septembre) une proposition visant à renforcer la capacité d'action de l’Union Européenne contre les "euphorisants légaux", il s’agit de nouvelles substances psychoactives utilisées comme substituts aux produits illicites comme la cocaïne ou l'ecstasy. En vertu des nouvelles règles proposées, les substances psychoactives nocives seront rapidement retirées du marché, sans que leurs différentes utilisations industrielles et commerciales légitimes en pâtissent. Cette proposition fait suite aux avertissements de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) et par Europol sur l’ampleur du problème, ainsi qu'à un rapport de 2011 qui concluait à la nécessité de renforcer le dispositif européen de lutte contre ces nouvelles substances. Le nombre de nouvelles substances psychoactives détectées dans l’UE a triplé entre 2009 et 2012, expliquent les institutions européennes, alarmées par des décès survenus à la suite de la consommation de ces nouvelles substances psychoactives. La proposition de cette commission vise à renforcer la capacité de l’UE à intervenir plus vite. Aujourd'hui, il faut au minimum deux ans pour obtenir l'interdiction d'une substance dans l’UE. Ce délai serait réduit à 10 mois par la nouvelle législation voire plus court encore en cas de problème majeur en termes de santé publique.