Lutte contre le VIH : le Cambodge en bonne voie

24 Mai 2013
1 003 lectures
Notez l'article : 
0
 

La politique de lutte contre le sida mise en place par le Cambodge lui permet de se rapprocher de la prévalence zéro, un objectif qu'il s'est fixé pour 2020, ont avancé (10 mai) le gouvernement et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cités par l’AFP. Le nombre annuel estimé d’infections par le VIH est passé de 15 500 au début des années 90 à 1 000 en 2011, selon les résultats d'une étude officielle des autorités sanitaires du pays. Le taux de prévalence chez les adultes de 15 à 49 ans est passé de 1,7 % en 1998 à 0,7 % en 2012. Un succès attribué aux efforts "pour introduire de rigoureux programmes de prévention" vers les populations à risque, "la prévention de la transmission de la mère à son bébé, l'accès aux tests volontaires et confidentiels et le traitement aux antirétroviraux pour les gens qui vivent avec le VIH", a précisé le communiqué officiel. "Le Cambodge est sur la bonne voie pour atteindre son ambitieux objectif d'éliminer les contaminations du sida dans le pays d'ici 2020", a assuré le professeur Daniel Tarantola, qui a dirigé l'étude. Un succès "total" suppose pour autant de ne pas relâcher les efforts et d'éviter toute "suffisance", a souligné le communiqué, relevant que "des succès comme celui-là" témoignaient de la possibilité de renverser le cours des épidémies de sida en Asie. Outre un besoin important de fonds pour financer les politiques de prévention, le Cambodge doit rester concentré sur les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants. "Chaque individu devrait avoir l'opportunité de connaître son statut vis-à-vis du HIV, d'entrer dans un cycle de soins (...) et de recevoir un traitement", a conclu le texte.