Luxembourg : VIH et Prep

25 Octobre 2018
2 831 lectures
Notez l'article : 
0
 

En 2017, 74 hommes et 27 femmes ont découvert qu’ils étaient infectés par le VIH, soit 101 personnes, indique un rapport du ministère de la Santé du Luxembourg. Il s’agit d’un « triste record ». Selon ce rapport du Comité de surveillance sur le sida, le mode de contamination principal reste de loin les rapports hétérosexuels (49 cas), suivi par les rapports homos et bisexuels (34 cas). Les nouvelles infections par l’usage de drogues par voie intraveineuse ont diminué, passant de 21 en 2016 à 10 en 2017. Ces derniers chiffres rassurent la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, qui estimait que « l’augmentation importante du nombre d’infections auprès des usagers-ères de drogues par voie intraveineuse ces dernières années était très préoccupante ». Le 1er décembre 2017, un nouveau plan d’action national VIH a été mis en œuvre. Un plan qui, classiquement, se focalise sur cinq axes prioritaires : prévention, dépistage, traitement, non-discrimination, recherche et évaluation. En 2017, plus de 100 000 tests de dépistage ont été réalisés, rappelle le document gouvernemental. Par ailleurs, le Luxembourg a mise en place des consultations pour la Prep au Service national des maladies infectieuses ; aujourd’hui, une cinquantaine de personnes en bénéficie.