Malawi : manifestation contre l'IVG et l'homosexualité

13 Décembre 2016
2 493 lectures
Notez l'article : 
0
 

Des milliers de personnes, pour la plupart membres des communautés chrétiennes, ont défilé le 6 décembre dernier au Malawi contre un projet de loi facilitant les interruptions volontaires de grossesse et contre les consultations ouvertes par le gouvernement sur les droits des homosexuels. La marche a réuni quelque 2 000 personnes à Blantyre, la capitale économique du Malawi, et environ un millier dans la capitale politique Lilongwe, ont constaté des journalistes de l'AFP. Cette manifestation, la première d'une telle ampleur dans un pays où la sexualité reste largement taboue, a été organisée par les églises catholique et protestante. Le gouvernement malawite a déposé au Parlement un projet de loi qui autoriserait l'avortement, jusque-là illégal, en cas de grossesse provoquée par un viol ou lorsque l'enfant à naître met en danger la santé physique ou mentale de la mère. Le gouvernement a, par ailleurs, annoncé en novembre dernier la tenue de "consultations publiques" auprès de la population en vue de modifier la loi qui réprime l’homosexualité.  Mise en place à l'époque coloniale, cette législation a été suspendue il y a deux ans afin d'être réévaluée. Evidemment pour les églises protestante et catholique, c’est sans doute plus facile de prendre à partie les gays que d’attaquer les autorités sur les pannes d'électricité répétées qui paralysent la vie économique et quotidienne, l'économie en crise et la corruption quasi généralisée dans le pays.