Manifestations féministes post-remaniement

10 Juillet 2020
364 lectures
Notez l'article : 
0
 

Des militantes féministes, dont plusieurs Femen, ont manifesté (7 juillet) aux abords de l’Élysée et du ministère de l’Intérieur, où l’arrivée de Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol, choque les défenseurs-ses des droits des femmes, a rapporté Reuters. Peu avant le premier conseil des ministres du gouvernement de Jean Castex, trois femmes au torse nu ont surgi aux abords de la présidence. « RIP les promesses », avait écrit l’une d’elles sur sa poitrine. « Conseil des sinistres », avait écrit une autre. Les militantes ont été arrêtées par la police. Plus tôt dans la journée, un groupe de féministes avait lui aussi tenté de s’approcher du palais de l’Élysée. Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées, dans l’après-midi, place de la Madeleine avec des pancartes où l’on pouvait lire : « Remaniement de la honte », « Stop à la culture du viol » et « Darmanin nommé, victimes méprisées ».  L’arrivée au ministère de la Justice de l’avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti irrite aussi les défenseurs-ses des femmes, qui n’ont pas apprécié certaines de ses déclarations passées à propos des mouvements #metoo et #balancetonporc.