Marche des fiertés : la PMA à l'honneur

8 Juin 2019
284 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Marche des fiertés LGBTI de Paris, qui aura lieu le 29 juin prochain, a trouvé son mot d’ordre. Enfin, c’est l’inter-LGBT, collectif rassemblant plus de soixante associations LGBTI, qui a annoncé le 22 mai le thème et le slogan choisis par les associations. Et après la lutte contre la transphobie, c’est la filiation qui a été retenue avec « Filiation, PMA : marre des lois a minima ! » Une façon de remettre à l’agenda politique les enjeux d’adoption (reconnaissance des enfants nés par GPA, adoption obligatoire pour les parents sociaux pour avoir des droits sur leurs enfants) dans un couple homoparental, mais aussi l’impossibilité pour les femmes lesbiennes et célibataires d’avoir recours à la PMA en France. « Alors que de report en report, le gouvernement traine à présenter son projet de loi bioéthique – désormais annoncé pour juillet – l’Inter-LGBT s’inquiète du contenu de la réforme qui sera proposée. Les rapports s’accumulent mais, faute d’écouter les personnes concernées et de prendre en compte la diversité des familles LGBTparentales, nous nous dirigeons encore une fois vers une loi qui ne s’appliquera qu’à quelques-uns-es. Combien d’années devrons-nous attendre pour que nos enfants soient tous protégés ? », dénonce dans son communiqué l’Inter-LGBT. Car depuis la loi sur le mariage pour tous votée en 2012, il n’y a pas eu d’avancées réelles pour l’égalité entre les couples et familles hétéros et homoparentales. Sur ces questions de filiation, l’Inter-LGBT fait des propositions comme l’ouverture d’une reconnaissance volontaire en mairie, ainsi que le droit à l’autoconservation d’ovocytes, ainsi que l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. « 50 ans après les émeutes de Stonewall, ils nous restent encore de nombreux combats à mener contre les discriminations ! L’Inter-LGBT et ses associations vous invitent donc à venir nombreuses et nombreux marcher ». La marche à proprement parler partira de Montparnasse et se terminera à République, en passant par Châtelet.