"Marquer" les séropositifs : un député s'excuse !

7 Juin 2009
1 453 lectures
Notez l'article : 
0
 
swaziland.gif

Un parlementaire du Swaziland (Afrique australe) a présenté le 28 mai ses excuses après avoir proposé que les personnes séropositives soient "marquées" afin de lutter plus efficacement contre le sida. "Je souhaite me dissocier des articles (...) selon lesquels j'ai suggéré que les personnes avec le VIH soient marquées au fer [sur les fesses]. Ce n'est pas ce que j'ai dit", a affirmé le député qui a néanmoins, lors d'un séminaire sur la lutte contre le sida, "suggéré que peut-être ceux qui ont le virus soient marqués pour qu'ils bénéficient d'une attention médicale rapide".  "Je suis vraiment désolé pour les dégâts causés par ces déclarations. Je n'ai jamais pensé que ce serait interprété dans ce sens", affirme aujourd'hui l'élu. Cette proposition a provoqué un tollé au Swaziland, où la prévalence du sida est l'une des plus élevées au monde, et plus généralement dans les milieux associatifs. Dans ce pays, près de 40 % des adultes sont séropositifs.