MDM s’attaque au brevet européen du sofosbuvir

11 Février 2015
4 973 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une grande première européenne. L’ONG de santé Médecins du Monde (MDM) a déposé le 10 février devant l’Office européen des brevets un recours au brevet déposé par Gilead pour le sofosbuvir, un de ses nouveaux médicaments contre l’hépatite C. Ce recours inédit entend en contester la validité et permettre, s’il aboutit à la possibilité de mettre en concurrence le médicament du laboratoire avec une version générique. "Si l’utilisation du sofosbuvir pour traiter l’hépatite C est une avancée thérapeutique majeure, la molécule en elle-même, fruit de travaux de nombreux chercheurs publics et privés, n’est pas suffisamment innovante pour mériter un brevet", affirme MDM dans son communiqué du 10 février. Un levier nouveau dans la lutte pour un accès universel à un traitement très efficace, mais au prix très élevé : "Gilead commercialise 12 semaines de traitement de sofosbuvir à des prix exorbitants, qui entravent l’accès de nombreux patients à ce médicament : 41 000 euros en France et 44 000 euros au Royaume-Uni". En revanche, une cure de trois mois via un médicament générique ne coûterait que 101 euros, avance MDM. C’est donc la question de l’impact du prix sur les Etats et donc les personnes qui bénéficient ou non du médicament. "Même dans un pays riche comme la France, avec un budget médicaments annuel de 27 milliards d’euros, on a du mal à faire face et on voit déjà se propager des logiques arbitraires de rationnement qui excluent les patients des soins", explique le docteur Jean-François Corty, directeur des opérations France de MDM. Cette procédure européenne s’inspire de ce qui s’est déjà fait en Inde et au Brésil, et qui a permis de rendre disponible les génériques et casser le monopole des laboratoires pharmaceutiques. Au sein de l’Union Européenne entre 7,3 et 8,8 millions de personnes seraient infectées par le virus. En France, 230 000 personnes seraient porteuses chroniques de l’hépatite C. Retrouvez le communiqué de presse de Médecins du Monde sur leur site.

Commentaires

Portrait de Charles-Edouard

MSF se bat aussi pour prendre le probleme a la racine

certains brevets sont indus ( tel celui de FTC)

mais surtout l'usage de médicaments ´caviar ´ dans un contexte ou il ne sont pas indispensables

Sofosbuvir, ce n'est QUE 40000 euros...

ca choque, mais moi ce qui me choque c'est le peu d'usage des ARV génériques par rapport aux ARV caviar

Les médecins , mais, a mon immense regret, aussi les association de patients, ont une part de responsabilité enorme.

Sofosbuvir, ce n'est QUE 4 années traitement sous Stribild ou Tivicay + kivexa

Et au moins, sofosbuvir, ca vous guéri!

Un patient mis sous ARV caviar quand cela s'impose, je ne dis pas

Mais Stribild ( ou bientot Triumeq), utilisé en premiere intention, y compris chez des patients a faible charge virale et a CD4 élevés, sans intention d'essayer autre chose, ca coute bien plus cher que Sovaldi!

Pour un bénéfice supplémentaire NUL pour la patiente (sauf si ce choix s'impose)

c'est autrement plus rentable pour Gliead, ca choque moins, on n'en parle moins

Mais c'est la... sous nos yeux

et que certains incompétents viennent effrayer les patients sur l'usage des ARV génériques, qui ont fait leurs preuves, est excessivement choquant, voire criminel

larmoyer d´un oeil a cause du prix de solvaldi, et froncer les sourcils de l'autre a la vue du générique ARV!!!

c'est schyzophrene

Les mots me manquent, et je laisse au lecteur le soin de qualifier une telle attitude