Médecine : un usage stupéfiant !

22 Février 2009
401 lectures
Notez l'article : 
0
 
nationsunies.jpg

C'est suffisamment rare pour être signalé. L'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) appelle les gouvernements à promouvoir l'usage sous contrôle de médicaments à base de stupéfiants, comme la morphine et la codéine, pour soulager les souffrances des malades. Cette demande figure dans le rapport que l'OICS a publié le 19 février. Cette agence qui dépend de l'ONU regrette que l'accès à ces médicaments soit "quasi nul dans plus de 150 pays" et demande à ce que cela soit une "priorité de santé publique". De son côté, l'OMS, cité par l'AFP, estime que "les souffrances de plusieurs dizaines de millions de patients pourraient être ainsi atténuées." Plusieurs raisons expliquent la sous utilisation des stupéfiants à des fins médicales. C'est la crainte d'une accoutumance, des obstacles administratifs, un coût élevé des produits, un manque de formation des médecins, etc.
Plus d'infos sur cet organisme sur http://www.incb.org