Médecins du Monde réclame la légalisation des TROD pour les hépatites

21 Décembre 2012
3 930 lectures
Notez l'article : 
5
 

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Médecins du Monde (MdM) a demandé la légalisation sans délai des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) des hépatites B et C en couplage avec ceux du VIH pour une réponse complète à un enjeu de santé publique majeur. Dans un communiqué, l’association rappelle qu’on estime, en France, à "500 000 le nombre de personnes concernées par les hépatites virales, soit trois fois le nombre de personnes séropositives au VIH/sida. Parmi elles, plus de 250 000 personnes sont porteuses chroniques d’une hépatite B ou C et ne le savent pas. On dénombre au total plus de 7 000 nouvelles contaminations et plus de 5 000 décès chaque année". "Ces hépatites touchent plus particulièrement les personnes en situation de précarité, les migrants, les personnes vivant en milieu carcéral, la population des personnes transfusées avant 1992 et les usagers de drogues par voie intraveineuse. Chez ces derniers, la prévalence de l’hépatite C est plus de 80 fois supérieure à celle de la population générale", indique MdM. L’association avance que des outils complémentaires aux tests de dépistage des hépatites existants, en l’occurrence les TROD des hépatites B et C permettraient "une prise en charge moins tardive", et de ce fait limiteraient les risques d’évolution grave. Ces tests existent déjà et sont particulièrement adaptés aux populations les plus exposées ayant peu accès aux dispositifs de dépistages classique, mais sont encore illégaux en France (seuls les TROD pour le VIH sont possibles). Il n’en demeure pas moins que Médecins du Monde a d’ores et déjà débuté l’utilisation à Bayonne cette année de TROD VHC et VHB, en couplage avec le TROD VIH. "L’équipe de MdM à Bayonne prévoit de développer le programme de TROD VIH et hépatite C grâce à une unité mobile qui ira directement à la rencontre des personnes vivant en squat ou dans la rue. Par ailleurs, le recours aux TROD ayant démontré son efficacité, Médecins du Monde a décidé d’étendre leur utilisation en 2013 à d’autres de ses programmes de façon couplée aux TROD VIH", indique l’association qui utilise déjà ces tests dans le cadre de ses programmes internationaux (Afghanistan, Birmanie, Tanzanie et Géorgie). De plus, ces TROD VHC et VHB sont déjà légalisés dans de nombreux pays. Médecins du Monde demande "l’autorisation légale de pratiquer les TROD hépatites et VIH en association, dans une stratégie globale de réduction des risques, par les personnels médicaux et non médicaux des structures de prévention sanitaire en France. Il est urgent d’aboutir à un arrêté tel que celui du 9 novembre 2010 pour permettre l’utilisation des TROD hépatites", indique MdM.