Médicaments : deux tiers des sites de vente en ligne en infraction

24 Décembre 2017
369 lectures
Notez l'article : 
5
 

Environ deux tiers des sites de vente en ligne de médicaments sans ordonnance, autorisés depuis 2013, ne respectent pas la réglementation, selon l'enquête annuelle de l'association Familles rurales, publiée le 12 décembre. L'étude, qui s'appuie sur 43 sites internet, a relevé que 20 % d'entre eux n'affichaient pas de logo européen "pourtant obligatoire", 30 % n'obligent pas à remplir un questionnaire et 20 % ne respectent pas "les règles élémentaires du commerce électronique comme le pré-cochage pour l'envoi d'informations commerciales" ou le traitement des données personnelles, rapporte l’AFP. Plus grave : 5 % des sites n'affichent pas la notice des médicaments commandés et "seuls" 72 % obligent à valider la lecture de celle-ci. Pour Nadia Ziane, responsable du pôle consommation de l'association, ces infractions témoignent "clairement" d'un "manquement aux devoirs de conseil des pharmaciens". "Pour un médicament, on devrait s'assurer que la notice a bien été lue", a-t-elle déclaré à l'AFP, citant l'exemple de certains produits proscrits aux femmes enceintes. Si ce non-respect des règles n'est pas particulièrement nouveau, la réglementation demeurait floue jusqu'à il y a un an et la parution d'un arrêté pour en fixer les contours. "Il est très probable qu'on s'autorise à engager des actions devant la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ou devant les tribunaux" si rien ne change d'ici à l'année prochaine, a averti la responsable.