Mémoires du sida : un livre pour débat

20 Octobre 2012
16 040 lectures
Notez l'article : 
0
 
M__moire_Sida_-_livre.gif

Dirigé par Philippe Artières et Janine Pierret "Mémoires du sida - Récit des personnes atteintes (France 1981-2012)" est un recueil inédit de témoignages sur la vie avec le VIH/sida. "Le sida a trente ans. Une histoire déjà longue et pourtant pas encore construite, tant les voix de ceux qui l’ont vécue dans leur chair ont été couvertes par un discours officiel, expliquent les deux auteurs. L’ambition de ce livre est de combler un trou de mémoire aussi vieux que cette épidémie et de tenter de comprendre pourquoi cette mémoire reste défectueuse. Peut-être parce que les catégories touchées sont marginales, longtemps ignorées des chercheurs eux-mêmes, homosexuels, toxicomanes, hémophiles ; peut-être aussi parce que cet événement total a remis en cause la toute-puissance médicale et le fonctionnement d’une société qui semblait tout maîtriser". Avec cet ouvrage, Janine Pierret et Philippe Artières ont construit ici un récit pluriel du sida, des années 1980 jusqu’à nous, rassemblant, coupant, réajustant des centaines d’entretiens inédits, conduits par des sociologues pendant ces trente années.

 

Structurés en quatre parties (la vie avant, l’émergence de l’épidémie, les premiers tests, les premiers traitements), les textes disent l’angoisse, l’annonce, le secret, l’accueil souvent maladroit, les discriminations, les difficultés du quotidien, le désespoir mais aussi le désir de lutter, le refus de se faire confisquer sa voix, le retour progressif à la vie. Au-delà de l’histoire de la maladie, c’est notre histoire contemporaine qui est ainsi relue, héritière de cette prise de parole sans précédent. Cet ouvrage sera présenté lors d’une table ronde lundi 22 octobre 2012 à 18h30 à l’Hôtel Dieu à Paris par les deux auteurs qui débattront avec Hélène Lhoumeau (Mission  archives, ministère du Travail, des relations sociales et de la solidarité), Françoise Loux et Stéphane Abriol (anthropologues), le professeur Alain Sobel, président du COREVIH Ile-de-France sud et Eric Favereau, journaliste à "Libération". Cette rencontre, ouverte à tous, est organisée dans le cadre du programme Histoire de la lutte contre le sida & Mémoire de AIDES soutenu par la Fondation du Crédit Coopératif.

 

Lundi 22 octobre à 18h30 à l'Hôtel Dieu (Parvis de Notre Dame) dans le 4e arrondissement dans l'amphithéâtre De Lapersonne.

 

Commentaires

Portrait de romainparis

en tant que mémoire vivante.
Portrait de Aradia

en tant que mémoire vive!
Portrait de romainparis

Cela me motive d'autant plus.
Portrait de maya

J'y serai bien allée mais le soir je tiens plus du tout le coup en revanche je vais l'acheter on ne voit pas l'éditeur mais avec le titre vais demander à la fnac cet aprem. Vous nous direz ce que vos mémoires auront relevé d'intéressant dans ce débat Romain et labaronne !:-) bizavous
Portrait de robhalford

Bayard
Portrait de natouche

voilà un premier pas vers la divulgation du SIDA au grand public
Portrait de robhalford

...n'achètera pas ce livre. D'ailleurs moi non plus. Pas du tout envie de lire ça.
Portrait de natouche

l'intérêt du grand public peut être stimulé para la façon de presenter ce livre.
Portrait de robhalford

... tu commences par choisir un autre titre au bouquin pour commencer, et également une autre couverture. Rien que la couv me déprime d'avance.
Portrait de NathanaëlSero

Je viens de le commander sur internet mais 18 euros ils se font pas c.... J'aime lire des témoignages des gens sur des sujets de toute sorte :) Nathanaël.
Portrait de croquant

ca va interesser un petit groupe de personnes touchées de pret c tout.... ce n est pa une critique c ce que je pense et qui ne fait rien..... cordialement mettons nous nu devant la mairie !!!! avec journaliste et tv!!!
Portrait de dramot

dans un autre genre (je sais que je sors du fil ;) ), je vous conseille aussi un docu que j'ai trouvé excellent :

we were here

http://wewereherefilm.com/

(mais je ne crois pas qu'il existe en français)

Portrait de vivement

Je connais Françoise, elle travaille sur la mémoire au museum d'histoire naturelle et sur le sida en particulier depuis de nombreuses années. C'est une "chouette bonne femme" qui n'a pas peur de mettre les mains dans le cambouis, pareil pour sa petite équipe.

Pour sur, ce ne sera pas un livre "hors sol". Les yeux fermés, je peux déjà vous dire que ce sera un bon bouquin !!

Et qu'importe si l'accroche n'est pas vendeuse, les "Fleurs du mal" non plus.....

On ne va qand même pas tous lire du Marc Levy ? 

Promis demain j'arrête de bougonner !

Portrait de maya

ca va intéresser une minorité de personnes: les concernés et leurs proches comme chaque essai traitant de maladie spécifique et alors ?. Ça laisse une trace, un état des lieux.Ce genre d'éditions ne s'attendent pas à devenir Best seller, savent bien le sujet peu vendeur.. vient de sortir aussi puisqu'on parle lecture séropo un roman de charlotte Valandrey, la suite de "l'amour dans le sang"(pas sure du titre lu il y a longtemps) elle n'y parle quasi pas de sa séropositivité supplantée par sa greffe du coeur dans si je puis dire son hit parade des angoisses médicales. bien le bonsoir msieurs dames bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Portrait de hilou

A propros de Charloette Valandrey, j'ai lu son premier livre il y a quelques semaines. C'était un beau témoignage. Ce que j'ai apprécié, c'est qu'elle ne se focalise pas de manière trop lourde sur sa séropositivité.
Portrait de sonia

Pour Romain dont l'humainité est essentielle...Pour Rémi, militant journaliste mort du sida.....hommages!

Portrait de mona1515

si tu veux romain,on se retrouve au même endroit habituel???? Maya si t'as envie de venir et que par la suite tu es crevée pour rentrer chez toi.....et bah je peux t'héberger la nuit. tu partiras que le lendemain tranquillosse .biz
Portrait de maya

Mona mais aujourd'hui je bosse (mon système D ménage chez des gens) alors ce soir ça va pas être possible mais je retiens ton offre pour une autre occaz :-) Thanks so much
Portrait de Tenderness75

certainement aussi. Un rendez-vous de 17 à 18 heures dans le nord de Paris, le temps d'arriver en métro, et aussi si l'imodium est efficace ce qui n'est pas le cas depuis hier soir..fait c.... c'est vraiment le cas de le dire ! amitiés et bisesà toutes et tous !
Portrait de maya

ca a donné quoi ? Merci de vos retours :-? Bizz
Portrait de derdeder2

hilou wrote:
"A propos de Charloette Valandrey, j'ai lu son premier livre il y a quelques semaines. C'était un beau témoignage. Ce que j'ai apprécié, c'est qu'elle ne se focalise pas de manière trop lourde sur sa séropositivité."

Ah c'est toujours la même chose, lorsqu'on écrit sa vie, au départ on veut souvent montrer le sens tragique, la lourdeur et la douleur, ici, de cette maladie, mais au fur et à mesure ce virus ne devient qu'un acteur du récit, lourd très lourd mais la vie arrive toujours à le recouvrir, heureusement que par moments on oublie cet intrus, depuis quelques années j'écris mon histoire, au départ sur un coup de colère donc polarisé sur ce virus, cette maladie, mais très vite la vie nous rattrape, elle est là, biensur "troué" par cette maladie et celles qui l'accompagnent mais dans les 400 pages déjà écrites et pourtant j'ai tenté de raconter la maladie, seule quelques pages la survole mais le reste c'est la vie. Pour l'histoire de C Valandrey, le téléfilm tiré de son livre est plus proche de la maladie que le livre, normal puisqu'il a été fait pour que la maladie soit le sujet, le livre c'est plus la vie. Pour les retombées, j'ai publié mes écrits sur le net (oui c'était parti d'un cri de révolte), pas une grande audience, car écrit sur un site de journaux intimes et sans pub, mais lu tout de même par quelques centaines de personnes, elles ont été en grandes parties positives, quelques neutre et moins de 1% de négatives, ces dernières, je les oublie. Wheel after wheel...

Portrait de romainparis

était formidable dans ses interventions et contre-interventions, notamment celles de représentant de Aides, dont l'un des directeurs - tu sais, ceux qui émargent à plus x euros comme salaire -, qui m'a semblé arrogant et inapproprié. Faudra demander aux personnes avec qui j'étais si elles ont eu le même sentiment. Si j'ai bien compris, ce directeur reprochait aux auteurs du livre de ne pas avoir assez de place à l'assoc Aides dans leur livre ! Ce à quoi elle a répondu que dans les témoignages recueillis, seul 5 ou 6 % des interrogés appartenait à une assoc et qu'en toute logique ils occupaient le même pourcentage dans le livre. Elle a aussi remis en place un journaliste de Libé qui semblait ne pas savoir de quoi il parlait. Sinon, il devait avoir une vingtaine de personnes... Autant dire pas grand-monde. biz
Portrait de mona1515

Personne n'a pu prendre la parole, car Monsieur le directeur général de Aides, l'a gardé pour lui seul (je parle de la parole). il a oublié que les auteurs du livre parlaient d'un recueil de paroles de séropos......bref c'était énervant
Portrait de mona1515

je n'ai apprécié que le "moment dédicace" avec Janine Pierret ,ou on a pu avoir un petit échange sympathique avec elle, Romain,Labaronne et moi.
Portrait de maya

J.Pierret connait son sujet ce n'est pas son 1er bouquin,j'en ai lu un d'elle passionnant sur le "vivre avec le vih ', 20 personnes Pouf c que ça doit être dur à vivre pour les auteurs ...pis le DG oui j'imagine.. yen a qui osent tout, total imbus de leur petit "pouvoir" vous connaissez la suite...
Portrait de Sophie-seronet

... Romain que tu as mal compris. Jean-François était présent à cette rencontre et m'a confirmé que ce reproche n'a pas eu lieu. Pour le reste c'est ton ressenti et il est donc plus que respectable.

Bises. Sophie

Portrait de Aradia

Cette rencontre m'a laissée un goût amer, trop peu de personnes et la parole à Vincent Pelletier ( directeur général de Aides)...que j'ai trouvé rébarbatif. J'ai demandé un mot d'excuse à la maîtresse pour le compte rendu certificat médical à l'appui.