Mexico interdit les thérapies de conversion

21 Août 2020
477 lectures
Notez l'article : 
0
 

La capitale Mexico est devenue la première ville du pays à interdire la pratique des thérapies de conversion. C'est une victoire historique pour la communauté LGBT+ au Mexique. Le congrès régional de la ville de Mexico a adopté (par un vote virtuel) un projet de loi pour interdire les thérapies de conversion vendredi 24 juillet, indique l’agence Reuters. La nouvelle a été reprise dans les colonnes du New York Times qui rappelle que ces « thérapies de conversion » sont définies dans la législation comme toute pratique ou traitement visant à « annuler, entraver, modifier ou discréditer » l'identité de genre ou l'orientation sexuelle d'une personne. Ces « thérapies » associent le plus souvent des conseils psy et des commandements religieux voire des chocs électriques… qui s’apparentent à de la torture. Cette pratique a augmenté ces dernières années. La loi adoptée par la région de Mexico va sanctionner de peines allant jusqu’à cinq ans de prison les auteurs-rices de ces faits, les sanctions seront plus élevées encore lorsque lesdites « thérapies » concerneront des mineurs-es.