Mexique : légiférer sur l’opium… contre la violence ?

15 Avril 2016
464 lectures
Notez l'article : 
0
 

Gouverneur de Guerrero, un des Etats les plus violents du Mexique, Hector Astudillo a expliqué, 15 mars 2016, que la législation de l’opium à des fins thérapeutiques au Mexique permettrait de limiter les violences associées aux cartels des drogues. Hector Astudillo est un élu important appartenant au parti politique de l’actuel président mexicain Enrique Pena Nieto. L’agence Reuters (15 mars) explique qu’Hector Astudillo a d’ailleurs soumis cette idée au président. Astudillo défend l’idée que libéraliser la culture de l’opium permettrait de "faire baisser la pression que les cartels exercent sur les agriculteurs locaux". Enrique Pena Nieto ne serait pas très favorable à cette avancée, qu’il juge politiquement risquée. Ces dernières années, les violences liées aux cartels des drogues ont causé environ 100 000 morts, indique Reuters.