Michel Sidibé de l’ONUSIDA : Interview

22 Juillet 2010
949 lectures
Notez l'article : 
0
 
vienne_v_0.png

Une prise de conscience et une mobilisation mondiales : pour Michel Sidibé, directeur exécutif de l’ONUSIDA, ces deux éléments pourraient transformer à jamais la lutte contre le VIH/sida. A l’heure où la crise financière menace l’accès aux traitements dans les pays pauvres, Michel Sidibé alerte sur la nécessité de replacer les droits humains au cœur du combat, et de faire en sorte que « les personnes sans voix » (travailleurs du sexe, détenus, gays, migrants…) aient accès aux soins et à la prévention, au même titre que les autres. Le directeur exécutif rappelle que, chaque année, 400 000 enfants séropositifs naissent sur le continent africain alors qu’une génération sans sida est possible. Son objectif : faire comprendre aux pays concernés que le renforcement des systèmes de santé et qu’une meilleure protection des femmes peuvent permettre d’éliminer la transmission mère-enfant d’ici 2015.

 

 

Interview réalisée par Fréquence VIH, lors de la 18e conférence internationale de lutte contre le VIH/sida, à Vienne (Autriche).