Mon parcours de soins

31 Mars 2015
4 209 lectures
Notez l'article : 
0
 

Parcours de soins, bilan annuel de synthèse… ces termes vous sont-ils familiers ou plutôt abstraits ? Le parcours de soins permet de coordonner tous les "soins" relatifs au suivi global des personnes vivant avec le VIH : dépistage précoce, suivi de maladies plus fréquentes chez les personnes vivant avec le VIH (risques cardiovasculaires, cancers, atteintes renales, etc.), soutien psychologique, éducation thérapeutique, etc. Cependant, cette coordination n’est pas toujours effective et c’est souvent la personne elle-même qui gère cet aspect et jongle avec son suivi. La Haute autorité de santé (HAS) a d’ailleurs inscrit dans son programme de travail 2014-2015 le parcours de soins des personnes vivant avec le VIH. Beaucoup d’améliorations restent à faire : développer les liens avec les médecins de ville, les différentes spécialités, les partenariats avec les associations, développer les bilans annuels de synthèse adaptés au profil des personnes, etc. Et vous dans tout ça ? Votre parcours de soin est-il un parcours du combattant ?
Discutons-en ce soir dans le chat thématique à partir de 21h  en compagnie d'Emilie.

Commentaires

Portrait de Emilie-seronet

Le terme parcours de soins reste encore abstrait. Beaucoup de séronautes finalement en bénéficie mais sans le nommer. C'est "pouvoir parler et aborder avec le médecin de tous problèmes voir même pour une orientation vers une psychologue par exemple"

Ce qui ressort est que l'infectiologue reste le pilier et suivant les cas, joue plus ou moins bien son rôle de coordination entre les différentes spécialités ou orientations nécessaires. Certains ont même la chance d'être suivi en ville et de ne cotoyer les hôpitaux que très rarement.

Quant au bilan annuel de synthèse, c'est le grand inconnu... Peu connaissait ce terme, soit parce que leur suivi se fait tout au long de l'année et non lors d'un bilan annuel, soit parce qu'on ne leur en a pas vraiment proposer. Il semble que le parcours de soin ne soit pas encore au point partout, et que cela prendra du temps. "le programme est gigantesque, ce n'est pas pas de l'idéologie ce bilan annuel? connotations psycho sociales, histoire avec le vih, nutritions, neurosciences, optimiser la prise en charge du patient et replacer le médecin dans son domaine de compétences..."

Les choses avancent tout de même dans la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH, attendons de voir les résultats des travaux de la HAS à ce sujet et les solutions qui seront mis en place.

Et vous, votre parcours de soin, ça donne quoi ?

Portrait de IMIM

Une traversée en solitaire du désert,  avec des points d'eau arides, une arrivée sur un lac salé et alentours, que des chameaux assoiffés....

Bien que nous soyons le 1er avril, c pas une blague !!!!!YellTongue Out

Portrait de barberousse

C'est bien résumé ma chère Émilie 

J'ai oublié de parler du déremboursement croissant de certains médicaments essentiels ainsi que des prix des mutuelles.

Enfin, une démocratie sanitaire, ça veut dire quoi dans un parcours de soins ? Bzz

Portrait de IMIM

sur l' actuelle "démocratie sanitaire" s'apparente + à une espèce de sélection "naturelle"

Les + malades et les + vulnérables sont pris entre le marteau et l'enclume puis finissent broyés : problèmes de santés auxquels vont s'ajouter ceux financier. La dégringolade peut être spectaculaire......

Je ne pense pas que ce soit aux patients de s'adapter aux médecins 

Si l'intelligence, c'est savoir se mettre à la portée des autres, alors il semblerait que pour faire médecine, l'intelligence ne soit pas primordiale, et le savoir purement scientifique et théorique ne suffit pas toujours pour soigner un être humain

Je suis désolée d'être aussi acide, mais mon ressenti l'exige