Monkeypox : la fin en France ?

10 Novembre 2022
889 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le 5 novembre dernier, le Pr Jean-Michel Molina (département de maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Louis et Lariboisière, AP-HP et Université Paris Cité) écrit un tweet en anglais : « Avec aucun nouveau cas recensé ces deux dernières semaines, l’épidémie de Monkeypox est terminée en France grâce au 132 742 doses de vaccins administrées par les médecins, les infirmiers-ères et les étudiants-es en médecine l’été dernier et grâce à la mobilisation communautaire, l’isolement et le changement des comportements ». Un tweet qui n’est pas passé inaperçu et a suscité de nombreuses réactions. « Un incroyable effort collectif ! Bravo à tous et toutes » a tweeté Nathan Peiffer-Smadja (infectiologue à l’hôpital Bichat, Paris) ; « Quand je dis que la santé communautaire ça marche et que c'est efficace. Voilà une preuve de plus » a commenté Thierry Schaffauser (Strass) ; « L’épidémie de Monkeypox est terminée en France. Merci aux associations, @actupparis ; @assoAIDES ; @STRASS_Syndicat, à la mobilisation d’une grande partie de la communauté gay, aux médecins engagés, aux personnes qui ont témoigné de leur parcours face à ce virus, et à ceux et celles, au sein des instances publiques de santé, qui ont écouté et pris en compte, enfin, la parole des associations. Merci aussi aux quelques  personnalités politiques qui ont eu le courage de prendre la parole sur ce sujet et d’inciter à la vaccination » a écrit de son côté Florence Thune (Directrice de Sidaction). Plus prudente, Gwen Fauchois (activiste, ex Act Up-Paris) a tweeté : « Si ça se confirme sans rebond voilà une très bonne nouvelle. Mais. Demeure qu’il serait plus que temps de se préoccuper qu’elle se termine aussi dans le reste du monde et de sortir d’une vision autocentrée au bénéfice (à court terme qui plus est) des seuls occidentaux ». Que disent les chiffres officiels ? Le dernier bulletin de Santé Publique France daté du 3 novembre fait état de seuls trois nouveaux cas : « Au 1er novembre 2022 à 12h00, 4 097 cas confirmés d’infection par le virus Monkeypox ont été recensés en France, soit 3 cas supplémentaires depuis le bilan du 25 octobre (…). Ces données actualisées montrent que le pic de contaminations a eu lieu fin juin/début juillet et que le nombre de cas confirmés diminue depuis. À ce jour, le nombre hebdomadaire de cas confirmés est passé sous le seuil de dix cas. Il faut néanmoins rester prudent car l’amélioration des connaissances sur la maladie peut diminuer le recours aux soins des populations les mieux informées. Plusieurs autres pays, notamment en Europe, observent des tendances similaires du nombre de nouveaux cas déclarés au cours des trois derniers mois ».