Montréal : baisse de 35 % des contaminations

22 Août 2019
656 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une bonne nouvelle, qui se cumule avec celles venues d'autres villes : les contaminations reculent dans la capitale du Québec. Le nombre de nouveaux cas de VIH a diminué d'environ 35 % en un an chez les hommes de la région de Montréal qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH), indiquent les derniers chiffres épidémiologiques, rapportés par Radio-Canada. En 2017, 77 hommes ayant eu des relations homosexuelles ont été dépistés séropositifs à Montréal et sa région, contre 123 en 2016, d'après les données fournies par la  Direction régionale de santé publique de Montréal. « Il n’y avait ni de baisse ni de hausse dans les nouveaux diagnostics de VIH chez les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes. Et là, enfin, on voit une baisse. On espère qu’on va avoir une tendance », explique Sarah-Amélie Mercure, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive à la Direction de la santé publique de Montréal, à nos confrères québécois. Selon elle, l'arrivée de la prophylaxie pré-exposition (Prep), un traitement qui prévient l’infection au VIH, a certainement participé à cette baisse de l'incidence chez une population très exposée au risque d'infection. En France, on attend des données (récentes) qui permettraient d'observer cette tendance chez les HSH. Mais cette nouvelle conforte l'intérêt de ce traitement pris en prévention dans l'objectif de mettre fin à l'épidémie. À ce titre, Montréal est membre de l'alliance des « villes sans sida » et se rapproche un peu plus de cette vision.